MONUMENTA 2014 – ILYA ET EMILIA KABAKOV

  • par C.EM
  • juillet 9, 2014

L’ÉTRANGE CITÉ
Au Grand Palais
Du 10 mai au 22 juin 2014

Ilya et Emilia Kabakov, "L'étrange Cité", Monumenta 2014, Grand Palais, Paris1-La Coupole

Ilya et Emilia Kabakov, "L'étrange Cité", Monumenta 2014, Grand Palais, Paris2-L’entrée dans la cité

J’ai passé mon temps à lever la tête, à regarder vers le haut.
Il y avait tellement de soleil ce jour là, que je me suis demandée si je n’avais été téléportée en Grèce, avec ses maisons blanches et ses dédales de rues. Je suis l’ordre du plan, mais je ne peux m’empêcher de tourner en rond. Je me déconnecte du temps présent, et en même temps j’accélère dans la trajectoire de mon parcours.
La coupole est posée là comme un ovni. Cet orgue lumineux me fait penser à un jouet géant pour enfants.
Je ne franchis pas l’entrée dans la cité, je la contourne, au cas où, si je franchissais cette porte j’allais me perdre dans le monde d’Alice aux pays des merveilles ou dans le labyrinthe du Minotaure.
En face j’entre dans le musée vide, les deux portes au fond m’attirent, je voudrai pouvoir les ouvrir et qu’elles m’emmènent dans un autre monde. Finalement la « Passacaille » de Jean-Sébastien Bach ne me retient pas.
Je passe à gauche et tourne dans le sens des aiguilles d’une montre.
J’arrive à Manas, une ville qui exista au nord du Tibet. Je tourne d’abord autour puis je me rapproche en spirale du centre. J’observe la maquette.
J’arrive au Centre de l’énergie cosmique. J’ai l’impression d’être dans le monde des « Cités Obscures » de Schuiten et Peeters.
Et là j’espère rencontrer un ange… Mais j’ai l’impression qu’il faut aller très haut pour rencontrer les anges…
Puis j’arrive aux Portails, et j’entre dans un temple japonais ; tout de suite je me sens bien, plus calme, j’aurai envie de pouvoir m’asseoir là tranquillement et méditer.
Je quitte la spirale pour entrer dans la Chapelle blanche à gauche puis dans la Chapelle sombre à droite. Ces chapelles qui ont les proportions des églises de la renaissance, sont ce que je retiens de cette étrange cité, sans doute parce qu’elles font parties de ma culture depuis toujours.

Ilya et Emilia Kabakov, "L'étrange Cité", Monumenta 2014, Grand Palais, Paris3-Le musée vide

Ilya et Emilia Kabakov, "L'étrange Cité", Monumenta 2014, Grand Palais, ParisIlya et Emilia Kabakov, "L'étrange Cité", Monumenta 2014, Grand Palais, Paris4-Manas

Ilya et Emilia Kabakov, "L'étrange Cité", Monumenta 2014, Grand Palais, ParisIlya et Emilia Kabakov, "L'étrange Cité", Monumenta 2014, Grand Palais, Paris5-Le centre de l’énergie cosmique

Ilya et Emilia Kabakov, "L'étrange Cité", Monumenta 2014, Grand Palais, Paris6-Comment rencontrer un ange

Ilya et Emilia Kabakov, "L'étrange Cité", Monumenta 2014, Grand Palais, Paris7- Les portails

Ilya et Emilia Kabakov, "L'étrange Cité", Monumenta 2014, Grand Palais, Paris8-La chapelle blanche

Ilya et Emilia Kabakov, "L'étrange Cité", Monumenta 2014, Grand Palais, Paris9-La chapelle sombre

 L’idéal aurait été de pouvoir faire 2 visites privées, avec 2 météos différentes. Avoir le temps de tourner autour, en silence; avoir le temps de s’arrêter et de regarder, sans parasites; prendre une vue d’ensemble puis entrer dans le détail.
Est-ce que le travail présenté correspond à Monumenta ? Je ne suis pas sûre, mais cette étrange cité mérite réflexion.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest