BERLIN

  • par C.EM
  • mars 14, 2014

Bienvenue à Berlin Tegel, terminal D. Vous arrivez dans un bâtiment en préfabriqué qui n’a rien d’accueillant et vous vous dites que Berlin est toujours un vaste chantier… 25 ans après la chute du mur, la capitale d’Allemagne n’a toujours pas fini de détruire et de reconstruire.
Est-ce que Berlin est vraiment unique dans le paysage des capitales européennes ? Tout le monde s’accorde pour dire oui ; je dirai : pas si sûr.
Elle est unique dans sa relation tendue avec l’histoire, d’accord, mais après ?

Je retrouve toujours Berlin à chacune de mes visites. Les quartiers dans lesquels je vais n’ont pas radicalement changé comme on voudrait nous le faire croire ; pas de grande métamorphose en vue. Ces quartiers sont réhabilités et réinvestis par ceux qui ont envie d’y travailler et d’y vivre. Les berlinois se réapproprient les quartiers à l’est comme l’ont déjà fait les londoniens.
Je trouve que Berlin s’uniformise comme toutes les grandes villes culturelles d’Europe. J’aime la coupole de verre sur le bâtiment du Reichstag comme j’aime la pyramide du Louvre.

Berlin est une métropole et chaque quartier est un village, je pourrai dire cela de Paris, Londres ou New-York également. La seule différence majeure c’est l’espace, Berlin est égale à 8 fois Paris, et aussi le coût de la vie fait que Berlin a 35 000 artistes résidents.
Berlin est « casual », multi-ethnique et relax, alors pourquoi y a t-il partout des caméras de surveillance ?

Est-ce qu’il se passe vraiment quelque chose à Berlin ?
Beaucoup de galeries et d’espace de création se trouvent dans les cours et les arrières cours des immeubles. Si vous voulez découvrir autre chose que les chemins balisés et les circuits touristiques, alors mieux vaut connaître une berlinoise ou un berlinois, et savoir ce que vous cherchez !
Et pour voir l’art contemporain ailleurs que dans les musées, vous allez devoir prendre un rendez-vous avec des collectionneurs privés, même certaines galeries de design sont uniquement visibles sur rendez-vous…
Au Kunst-Werke et à la Berlinische Galerie, vous trouverez du contenu dans le contenant, ce qui n’est pas forcément le cas à Lisbonne, Barcelone ou Rome. Mais en même temps je n’y ai pas fait de découverte majeure, ni senti une impulsion créative particulière.

Ce que j’ai trouvé cette fois-ci à Berlin : la lumière ; en extérieur, elle était changeante, à tout instant elle modifiait le regard que je portais sur la ville.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest