ArchiveMonthly

A Vous de Voir… Septembre-octobre 2013

  • by C.EM
  • septembre 15th, 2013

Giuseppe Penone
11 juin-31 octobre 2013
Le château de Versailles accueille l’artiste italien, pour une grande exposition d’art contemporain, Penone Versailles, présentée principalement dans les jardins à la française ainsi que dans le Château.

Loris Gréaud
Sculpture monumentale
19 juin 2013-janvier 2014
Musée du Louvre, sous la pyramide de Ieoh Ming Pei

Prehistoric de Rick Owens
Collection de meubles
9 septembre-1er novembre 2013
Carpenter Workshop Gallery, Londres

Paris Fashion Week
24 septembre 2 octobre 2013

Azzedine Alaia
28 septembre 2013-26 janvier 2014
Palais Galliéra
Musée de la mode de la ville de Paris

Hiroshi Sugimoto
« Accelerated Buddha »
10 octobre 2013-26 janvier 2014
Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent

Erwin Blumenfeld, photographies, dessins et photomontages
15 octobre 2013-26 janvier 2014
Musée du Jeu de Paume

Frieze Art Fair, 10ème  édition, 170 galeries
17-20 octobre 2013
Londres, Regent´s Park

Fiac
24-27 octobre 2013
Grand Palais
Hors les murs : Jardin des Tuileries, Jardin des Plantes, Place Vendôme

John Zorn Ultra radical Jazz à La Villette

  • by C.EM
  • septembre 7th, 2013

(60th Birthday Celebration)
John Zorn Marathon # Part 2 # Part 3
19h et 22H

 

J Zorn photo

Arrivée à La Grande Halle à 18h40 une queue serpente le long du mur, le long des grilles, tout le monde s’interroge, fait le tour et se demande si c’est une plaisanterie. Non c’est bien réel et plutôt drôle.
« Excusez moi, pas de place à vendre ? » « C’est pas possible ! », il a l’air un peu désespéré…
Ce soir, je n’ai pas l’impression que les gens soient venus par hasard, par contre on vient à deux ou en groupe voir John Zorn, on partage, on échange, on démultiplie, on appartient à la planète Zorn.

John Zorn monte sur scène, pantalon treillis, T-shirt loose et basquets, quel que soit le groupe The Concealed, Acoustic Masada ou The Dreamers, ça fonctionne, ça bouillonne, John Zorn est un Maestro, il le sait et en abuse ! C’est lui le chef d’orchestre, le compositeur, il est tellement doué qu’il réussi à fédérer autour de lui des musiciens hors pair (Trevor Dunn à la basse, Joey Baron à la batterie, Jamie Saft au clavier ou encore Kenny Wollesen au vibraphone).
The Dreamers avec Marc Ribot à la guitare, Marc Ribot qui est tellement dans son trip, que John Zorn doit lui tapoter le genou pour qu’il redescende sur scène se remettre à la disposition du maestro et des autres musiciens !

Standing ovation !

22h30, avec une bonne demi-heure de retard John Zorn remonte sur scène. Petites natures prenez le large cette dernière partie du Marathon John Zorn n’est pas pour vous !
The song project feat.Mike Patton, l’idée des trois styles de voix différentes est intéressante mais le début est un peu lent.
Mike Patton, ex chanteur de Faith no More, prend le relais avec Moonchild-Templars : In Sacred Bloods, il envoie valser tous les codes, il électrise la salle, entre maîtrise et délire, c’est fulgurant ! Les mots comme la partition sont autant d’uppercuts.
John Zorn revient sur scène avec Electric Masada, pour clore son Marathon vers minuit trente, Acoustic ou Electric Masada est le projet phare de John Zorn, si vous ne connaissez pas commencez par là !